Frédéric Chopin à Zelazowa Wola

Tweet Pin it

Parmi les plus grands compositeurs du 19e siècle figure un Franco-polonais. Né d’un père français et d’une mère polonaise, le jeune Frédéric Chopin passe ses vingt premières années en Pologne qu’il quitte pour la France. Fryderyk Franciszek Szopen naît en 1810 dans la jolie maison familiale de Zelazowa Wola non loin de Varsovie.

C’est dans cette ville où ils sont désormais installés que la mère du jeune Frédéric achète un piano et en joue pour la petite famille. Elle initie l’enfant qui montre rapidement des prédispositions hors du commun. Dès ses six ans, il a un professeur de musique, Wojciech Zymy, un violoniste tchèque passionné par la musique de Jean-Sébastien Bach qui restera pour toujours son modèle.

Le jeune Chopin  compose dès l’âge de sept ans et devient rapidement célèbre pour son talent exceptionnel. Il joue régulièrement devant le frère du Tsar, le grand duc Constantin. Le jeune garçon est alors comparé à Mozart. Il côtoie la noblesse et les salons en vue, il acquiert là un certain goût du luxe et du savoir-vivre. Puis c’est le lycée, le conservatoire, il compose de plus en plus, s’inspirant des œuvres traditionnelles. Il donne maintenant de très nombreux concerts.

Mais à dix sept ans, un drame le marque pour toujours, il perd sa jeune sœur atteinte de tuberculose, il attrape la maladie à ce moment-là. Il en souffrira toute sa vie. Il se met à voyager pour agrandir son espace, ne supportant plus le cadre qu’il estime étroit de la capitale polonaise. En novembre 1830 débute l’insurrection polonaise, Chopin est à Vienne où il ne rencontre que peu de succès. L’année suivante il s’installe à Paris. Il sort, fréquente les salons, est un auditeur passionné des concerts, des opéras, de toutes les nouvelles musiques. Il découvre Berlioz, Rossini, Liszt,…

Il noue des amitiés dans tous les milieux. Delacroix, Pleyel, Balzac figurent au nombre de ses nouveaux amis. Ses amours sont irréguliers et en 1836 il noue une relation folle et passionnée avec la romancière George Sand. Relation qui durera onze années. Sa santé se dégrade, deux de ses amis meurent ainsi que son père. George le quitte en 1847, il s’affaiblit rapidement.

Ses derniers jours le voient entouré de ses amis dévoués. Il meurt de la tuberculose à trente neuf ans. Sa tombe est au Père Lachaise. Frédéric Chopin est fidèle jusque dans a mort à son image : son corps est en France et son cœur est en Pologne. Il se trouve dans une urne scellée au creux de l’une des colonnes de l’église Sainte-Croix de Varsovie.

Frédéric Chopin laisse parmi les plus belles pages de la musique romantique. Sa force, toute en retenue et en finesse, n’est qu’élégance et subtilité. Chopin, un musicien inspiré des dieux, a fait rire et pleurer les anges. Nous vous invitons à le redécouvrir.